L’énergie en circuit court, est ce que ça existe ?

Les circuits courts sont de plus en plus populaires ces dernières années. Face à une mondialisation toujours plus poussée, les consommateurs recherchent le lien social et l'authenticité. Cependant, ce nouveau système d'approvisionnement est-il vraiment économe en énergie ?

Quelles sont les conséquences sur l'environnement ?

Les intervenants du circuit court se développent, notamment dans l'industrie alimentaire. AMAP, vente directe aux producteurs, marchés de producteurs, produits locaux, et d'autres sujets sont abordés. " Les circuits courts alimentaires de proximité " est le nom donné à l'ensemble de ces stratégies. Ainsi, toutes ces stratégies s'efforcent de rapprocher le client du fabricant et du site de fabrication. Les circuits courts se définissent par une vente directe ou un intermédiaire minimal, et les circuits de proximité par une distance géographique adéquate entre les lieux de consommation et de fabrication. Selon les articles et les lieux d'achat, cette distance peut aller de 30 à 100 kilomètres. L'achat d'articles locaux par le biais de la vente directe est souvent associé à une sensibilité environnementale chez la plupart des clients. Toutefois, ce n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. En effet, les méthodes de fabrication et de distribution, ainsi que la saisonnalité des articles achetés, sont des facteurs déterminants de l'environnement écologique des marchandises achetées.

Aspects à prendre en compte

La quantité totale d'énergie consommée n'est pas le seul facteur à prendre en compte. La technique de fabrication joue également un rôle important. Par exemple, il est essentiel de connaître la quantité d'intrants ou de polluants émis. Il est   utile de rappeler que les circuits courts offrent des avantages réels aux agriculteurs. En effet, la réduction du nombre d'intermédiaires leur permet non seulement de réaliser un meilleur profit sur les produits qu'ils vendent, mais aussi d'obtenir de l'argent plus rapidement. Tous ces facteurs peuvent inciter les agriculteurs à utiliser les circuits courts, faisant ainsi évoluer le secteur. Son avancement pourrait rendre les réseaux d'approvisionnement plus efficaces sur le plan énergétique. De même, l'emballage est une considération importante. Les emballages sont réduits au minimum et fréquemment réutilisés dans les circuits locaux. En outre, l'utilisation des consignes est généralisée et la récupération des articles présentant des défauts esthétiques permet d'éviter un gaspillage important.

Les circuits courts présentent un certain nombre d'avantages

Ils permettent de restaurer le rapport social entre consommateurs et producteurs d'un point de vue social. Le lien qui se crée entre l'agriculteur et le client devient une source d'enrichissement essentielle. Le producteur pourra mieux comprendre les attentes et les désirs de ses consommateurs, ce qui lui permettra d'améliorer régulièrement ses produits. Les circuits courts, quant à eux, permettent aux acheteurs de rétablir la confiance avec les producteurs et, plus largement, avec le secteur agricole, en permettant une interaction directe avec eux, en assurant leur approvisionnement alimentaire et en leur permettant de mieux connaître ce qu'ils consomment. L'énergie que ces interactions commerciales génèrent distingue ces projets des autres types de vente.

 

À quel niveau régler le chauffage avant de partir en vacances ?
18 mars : journée mondiale du recyclage et ses enjeux

Plan du site